Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

ESPRIT SHAOYIN vous propose pour la saison 2020-2021 , 5 parcours de découverte progressive ou d'apprentissage auprès de ce maitre exceptionnel. Il s'agit d'un enseignement  traditionnel  qui vous montrera la cohérence et la richesse du QI Gong, de la philosophie taoïste, du Taichi, et du XingYi Chuan,

Que vous soyez complet débutant ou  haut gradé dans un autre  art martial, il vous faudra envisager d'être comme un nouveau-né . Mais votre pragmatisme sans faille et votre travail de constante remise en question  vous rendront éligible à entrer dans un univers  que beaucoup croient appartenir aux légendes asiatiques.

Chacun des 5 parcours s'appuie sur tout ou partie des ces activités hebdomadaires

  • 1 cours  de Taichi le mardi 18h30-19h45 au dojo de Clermont, avec maitre So Cho Kun en visioconférence depuis le dojo de Bordeaux (avec présence de Marc ou Cécile) 
  • QI Gong et Taichi avec Marc ou Cécile au dojo de Clermont le mardi (19h45-20h15) et jeudi (18h-20h)
  •  visio-conférence hebdomadaire interactive  sur les principes du taoïsme appliqué au quotidien: "Qi Gong : Énergie, Matière & Conscience"  le lundi ,plus 5-10 min de questions-réponses
  • 1 accès permanent aux cours en ligne de maitre So Cho Kun spécifique à notre groupe SHAOYIN

Options conseillées : 2 stages à Clermont ou proche avec Me So Cho Kun. 4 à 5 stages possibles à Bordeaux.

Maitre So Cho Kun:"Je souhaite maintenant vous aider durablement dans votre progression à CLERMONT"  

Qu’est-ce qu’un apprentissage traditionnel par rapport à notre autres cours?

 

« L’apprentissage traditionnel s’affirme encore aujourd’hui comme un compagnonnage, dont la transmission du savoir repose sur l’engagement de longue durée, l’esprit de recherche, Il faut donner de sa personne et de son temps. 

 

Beaucoup de nos élèves sont surpris d’apprendre que pratiquer le QI Gong implique d’être dans un état de méditation en plus d’actionner le corps et les énergies du Qi (« Jing, Qi, Shen »). Et que le Taichi martial de l’origine intègre le Qi Gong à chaque instant !

 

C’est une réalité apparente que le Tai Chi Chuan, conçu au 16ème siècle pour être un art martial à part entière, s’est vulgarisé massivement au 20ème siècle même en Asie comme une technique de santé douce.

Cependant, certaines écoles traditionnelles comme celles de maitre SO CHO KUN ont maintenu la transmission du savoir faire martial aux côtés des dimensions de la santé et du « savoir être »  spirituel… 

 Par « Tradition » il faut comprendre qu’au-delà des gestes techniques, il existe une conception globale très étendue appartenant au monde taoïste. 

Loin d’être des théories fumeuses, philosophiques, poétiques ou accessoires, il s’agit des principes qui s’appliquent à l’efficacité de la médecine chinoise traditionnelle, à l’acupuncture, aux arts martiaux internes, et au Qi Gong thérapeutique pratiqué en hôpitaux en Chine.

« Passionné des arts martiaux depuis mon plus jeune âge, je m’initie au karaté et découvre dans cette discipline un moyen de m’évader. Je trouve le salut dans les échanges de coups : ce que je n’arrive pas à dire avec des mots, je l’’exprime avec mes poings et pieds… 

A la faculté, je m’inscris au karaté Wado-Ryu dans l’union sportive, et le soir, pratique le Goju-Ryu de la famille Yamaguchi. Je deviens professeur de ce dernier et enseigne pendant 2 ans à Bordeaux (premier contact avec la France). 

Mon destin est au tournant à l’issue de cette mission d’enseignement : je découvre à Tokyo un héritier légitime d’une lignée d’art martial interne chinoise. 

Cette rencontre est un déclic ; j’y reconnais mon dessein. Je décide du jour au lendemain de ranger définitivement ma ceinture de karaté pour le suivre. Je prends les cours de Xingyi Quan, Taichi Chuan et Qi Gong martial.

En 1994, je passe maître et reçois le nom chinois, 宋肖勲 (prononcer « So Cho Kun » à la japonaise), un gage de label de la lignée. 

Retour à Bordeaux, j’entame à nouveau mon enseignement, mais cette fois-ci, avec les disciplines internes chinoises et continue jusqu’à ce jour. 

Mes années d'expérience m'ont permis de développer, tout en restant résolument fidèle à l’univers traditionnel d’antan, ma propre signature pédagogique que j'ai le plaisir de transmettre et faire découvrir à mes élèves. 

Et enfin vient la rencontre avec Marc et Cécile, les fédérateurs dévoués de santé et de lien social dans le département de l’Oise, passionnés et enseignants diplômés de Qi Gong. 

Malgré la distance qui nous sépare, notre lien de confiance ne fait que grandir et nous déployons ensemble toutes nos flammes pour élargir le cercle d’apprentissage traditionnel des arts martiaux internes et la philosophie taoïste au profit de la santé publique de la région.

Durant le confinement du COVID19, il nous est venu à l’idée de faire une visioconférence en direct du Qi Gong taoïste nommé « Ciel antérieur ».

Un moment de réflexion, une sorte de méditation autour des sujets tels que : le « moi » et « moi social », le « Qi » et la cosmologie,  le monde visible et invisible, la structure atomique de la conscience, l’illusion et la réalité, les émotions et ici, maintenant… 

Ces sessions sont devenues une « philosophie taoïste de rue » où j’ai pu exposer mes pensées, mes idées qui me trottent dans ma tête suite à ma pratique quotidienne des arts martiaux. 

Fort de l'enthousiasme reçu dès son lancement et de ses adaptations réussies, nous avons décidé de continuer dans un module régulier de 30 minutes, tous les lundis de 18h45 à 19h15 sur ZOOM , accessibles à tous le élèves de mon dojo de Bordeaux et aux élèves d’Esprit Shaoyin. 

Pour ceux qui désirent découvrir mon enseignement, je leur donne rendez-vous le mardi de 18h30 à 19h45 pour le cours de Taichi.

Venez nombreux ! »

QUI PEUT SUIVRE UN TEL APPRENTISSAGE TRADITIONNEL ?

Nous avons des élèves de 16 ans à 74 ans; Selon le maitre, les arts martiaux internes sont accessibles à tous et toutes, car on ne doit ni employer la force physique, ni la vitesse ou la souplesse ! Ces hypothèses sont ahurissantes au départ; mais que diriez-vous si vous pouviez les vérifier par vous-même dès les premières séances? 

Si vous êtes prêt à relever ce défi, il vous faudra abandonner quasiment toutes les techniques que vous aviez en Qi Gong, méditation ou Taichi…pour réapprendre à expérimenter et à valider par vous-même des connaissances qui semblent appartenir aux légendes des arts martiaux et de santé chinois.

 

Comme dit le maitre, pour pouvoir se battre, il faut déjà être en bonne santé. Les impacts de cet entrainement qui travaille sur l'axe, le déplacement, sont tangibles, et c'est pourquoi cette forme de travail convient à tous. 

Vous y expérimenterez une forme traditionnelle très précise (Taichi Chuan de Chen Pang lin père, demandant un engagement de votre part en termes d’assiduité et de patience...

Seul Maitre SO CHO KUN peut enseigner, notre rôle consiste donc à entrainer nos élèves aux rencontres avec le maitre lors des 3 cours hebdomadaires.

Depuis 2015, une relation de confiance s'est progressivement établie sur la base concrète de nombreux projets, de stages, d'expérimentation malgré la distance, et surtout du respect de la tradition martiale interne que le Maitre représente, le Tei Sei Ryu kodokan. 

Depuis février 2018, parmi nos 300 élèves, une section d'une dizaine d'élèves nous a fait confiance pour tenter avec nous cette aventure audacieuse loin du maitre.

La crise due au COVID19 n’a fait que renforcer ce lien : Maitre So Cho Kun a donné 3 cours par semaine en visioconférence à Esprit Shaoyin pendant 2 mois, à la place du stage initialement prévu fin février 2020 à Clermont. Pour la première fois depuis 25 ans, il a accepté de donner 7 conférences suivies par une trentaine de personnes , sur les ^principes du taoïsme, un moment de partage de coeur à coeur qui a fait résonner chez certains de profondes remises en question intérieures. La saison 2020-2021 verra sa présence en tant qu'enseignant permanent d'Esprit Shaoyin.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus