Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Marc KAZMIERCZAK
5 novembre 2021
En Hommage à Gino Micucci, le 3 novembre 2021

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

En Hommage à Gino Micucci, le 3 novembre 2021

Y-a-t-il un moment propice pour partir ?

storage?id=1948524&type=picture&secret=vW8rfvJjn8y4aOOviuYM6SAO8TpoQN2cbZerS0s0&timestamp=1636098483

Généralement, nous refusons cette question stratégique, pourtant pertinente dès le moment de notre conception.

Nous la refusons pour nous-même, et pour nos proches. Si la mort nous frôle, nous prions pour qu’elle revienne plus tard ! Toujours plus tard.

Tant de choses à expérimenter, tant de personnes à connaitre…

Gino était un frère de la promotion d’une quinzaine d’élèves qui étudiaient pour devenir professeur de Qi Gong de 2012 à 2015 à l’Institut Européen du Qi Gong dirigé par le docteur Yves Réquena. Cécile et moi en faisions partie. Tous nous venions d’horizons différents : infirmières, kinésithérapeute, docteur-acuponcteur, thérapeutes, consultant, pratiquant et enseignants d’arts martiaux, danseuse, ingénieurs, éducateurs sportifs, et Gino lui était cadre 24h/24 dans une boite du domaine financier au Luxembourg. Cette société était si exigeante et compétitive que 15 ans après sa création elle n’avait jamais perdu de clients !

Au départ, pour certains, c’était une logique de formation comme professionnels de santé, ou de reconversion professionnelle. Pour d’autres, il s’agissait d’approfondir la pratique du QI Gong , qui s’était révélée être un outil pour retrouver la santé, au-delà d’une impasse médicale invalidante.

L’étude des multiples facettes du Qi Gong à l’IEQG a cependant bouleversé nos idées préconçues et effacé au passage toutes ces différences de métiers a priori clivantes.

La découverte de la philosophie chinoise traditionnelle et de ses applications concrètes qui en ont fait sa renommée en médecine et en art martiaux, allait bien au-delà de la mémorisation de mouvements gymniques ou de recettes simples et compréhensibles en mode « new-age ».

On ne comprenait pas cette science chinoise, reposant à la fois sur la pensée analytique, la pensée systémique et la pensée analogique, même avec l’habitude pour certains d’étudier des disciplines complexes.

Pour vous dire, à l’examen final de 2015, nous étions pour beaucoup presque tétanisés par l’enjeu, avec un niveau de stress bien étrange pour des futurs professeurs devant propager la sagesse du Qi Gong, sous l’œil narquois mais confiant du docteur Yves Réquéna …

C’est vous dire aussi comment pour plusieurs dont Gino, ça a été le début d’une quête les impliquant totalement dans une nouvelle voie. Il n’était plus possible de faire machine arrière devant les horizons sans limites qui se dévoilaient. Il était impossible de ne pas s’engager dans ce travail sans fin que demande l’étude des arts chinois traditionnels.

Gino a ainsi convoqué son exigence professionnelle, en créant avec Cathy son épouse l’association « Génération Yang Shen » en 2012 pour la compléter en 2017 par son activité indépendante « Génération Qi Gong. Une professionnalisation rendue nécessaire après qu’il ait quitté son travail dans la finance , en cohérence avec son credo : « Passionné par le Qi Gong, c’est pour moi, bien au-delà d’une pratique énergétique holistique, c’est un art de vivre complet ».

storage?id=1948521&type=picture&secret=PTVXcpYOarA9U1loAIe6HFq0GRFlptZjhj0YsszZ&timestamp=1636098222

Gino est juste derrière Yves Réquena et Hélène Zimmerman tous les deux assis, qui venaient de remettre les diplômes aux 15 professeurs (juillet 2015). Tout le monde sourit très sincèrement, après ce moment d’intense soulagement.

En ce jour d’hommage du 4 novembre 2021, Dominique, Gérard, Chantal, Marie-Odile, Bruno, Katia, Catherine, Carmen, Joël, Nadine, Cécile, Marc, Hélène, Yves, Denise et Josiane se sont sans exception associés à nouveau pour célébrer la mémoire de Gino…

Comment vous décrire simplement tous les efforts que Gino a déployé en si peu d’années ?

Comment l’aider à préparer son C.V. à présenter aux immortels taoïstes qui vont l’accueillir ?

On pourrait énumérer les centaines d’élèves qui ont bénéficié de son enseignement rigoureux et ciblé sur la santé…

Ou son grand respect pour les maitres qu’il invitait dans l’association : maitre Zhen Qingchuan pour le Zhi Neng Qi Gong, le Dr Yves Réquéna pour le Qi Gong mystérieux de la grande Ourse…

Ou les événements organisés avec les autres enseignants du même territoire, avec ce souci de fédérer et de diffuser le QI Gong…

Ou son humilité qui le poussait sans cesse à se former à travers des stages…

Ou sa communication infatigable sur son site Qi Gong & Yang Sheng | Facebook, avec plus de 5200 abonnés…

Mais que va retenir l’administration céleste qui va l’accueillir ?

Peut-être cette énergie vivace comme un feu d’artifices, ouvrant les yeux d’élèves émerveillés sur des pratiques ancestrales chinoises sinon incompréhensibles pour les occidentaux….

Peut-être cette énergie conquérante et apprenante, comme celle d’un Marco Polo allant à la rencontre de l’Empire du Milieu ; Gino, italien dans l’âme, maitrisait autant l’italien que le français, l’allemand, l’anglais et le luxembourgeois, et voguait à l’aise dans n’importe quel contexte nouveau et international…

Peut-être cette énergie fédératrice, sensible dans les groupes auxquels il participait , stimulante, à l’écoute, amicale et enjouée, quelque soit la personne à laquelle il parlait…

Peut-être cette énergie puissante qui l’accompagnait, modératrice, inspiratrice, à savoir Catherine son épouse depuis 29 ans, qui discrètement adoucissait les excès et consolidait les acquis…

Ce qui est sûr, c’est que Gino continue son chemin, et même si on ne voit que ses empreintes, on peut comprendre que son énergie ne peut ainsi s’éteindre et qu’elle résonne maintenant dans d’autres dimensions.

Pour nous qui restons, nous ne pouvons pas expliquer le départ de Gino, même si la conjoncture sociale a des effets épouvantables sur les écoles de Qi Gong.

Mais, en définitive, je crois que Gino a été au bout de ce qu’il avait à donner, qu’il a concentré sa vie dans ces dernières années, et qu’il a pu gouter pleinement les expériences tant positives que négatives que nous présente la vie, afin de les dépasser.

« Aller, aller, aller au-delà, au-delà du par delà, vers la rive de l’Eveil »

Je crois que sa liberté a pu s’exprimer, au-delà de toutes les attaches qui le retenaient encore, et qu’il s’élance maintenant sereinement. En tous cas, c’est que nous ressentons maintenant chacun à notre façon Cécile et moi.

Ce moment, cet aboutissement, appartient à Gino ; puissent tous ses proches et son épouse Catherine en recevoir consolation, au-delà de ce que nous pouvons accepter comme raisonnable.

Marc et Cécile Kazmierczak

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
TAOÏSME QI GONG
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Quand le Maître vient...

Quand le Maître vient...

18/1/2021 et 7/6/2021 …Que je tombe ou dérape, ou que je réussisse éphémèrement, je...

Marc KAZMIERCZAK
7 juin 2021
Qu'est-ce-qui va approfondir votre méditation?

Qu'est-ce-qui va approfondir votre méditation?

Serez-vous en mesure d’améliorer votre unité d’esprit et d’ouvrir la voie des illuminations ?Je...

Nobuki SO CHO KUN
28 janvier 2021
Rencontre avec le Rat Métal...

Rencontre avec le Rat Métal...

Cette nuit du 11 au 12 avril 2020, j’ai vu le Rat Métal dont on parle tant comme bouleversant...

Marc KAZMIERCZAK
27 décembre 2020
En souvenir de Marthe Hélène

En souvenir de Marthe Hélène

Depuis que nous avons fondé Esprit Shaoyin mi 2016, de belles rencontres ont eu lieu. On ne...

Marc KAZMIERCZAK
14 août 2020
A la rencontre du Maitre entre Clermont de l'Oise et Bordeaux...

A la rencontre du Maitre entre Clermont de l'Oise et Bordeaux...

Comme Clermont n’était pas encore considérée début mars comme contaminée, nous sommes partis...

Marc KAZMIERCZAK
15 avril 2020